Des mots venus au coeur d'une nuit où mon corps souffrait une nouvelle fois...

 

Je croyais que j'étais dans un labyrinthe
Empli de ténèbres et de solitude
Mais au cœur de la nuit, mes yeux se sont ouverts
Pour suivre la vacillante lueur de l'espoir.
Longtemps j'ai erré dans des couloirs sans fin
Trébuchant dans les ombres-pièges de la souffrance
Jusqu'à la chute effaçant le tout dernier rayon.

Alors que j'étais étendue dans la noire opacité
J'ai cru sentir une main se glisser dans la mienne
Entendre le souffle d'une voix douce à mes oreilles
Me murmurer des mots d'une amoureuse clarté
J'ai presque senti le parfum d'un nouveau jour
En goûtant sur ma langue la tendresse de la sienne.

Je me suis relevée.

Et brusquement mon esprit s'est ouvert
Rejetant l'illusion de mes sens trompeurs
J'ai connu la brûlante lumière de la vérité.

Il n'y a pas de labyrinthe.

Il n'y a que des murs de douleur
Dans une prison de silence...

 

light_and_darkness