Roman d'anticipation où les personnages, d'apparence banale, portent sur le monde un Regard très différent...
DEBUT
PAGE PRECEDENTE

 

Le silence irréel de la foule dura encore presque une minute avant qu'on entende un bébé se mettre à crier et sa mère tenter de le calmer. Ce fut comme si un signal avait été donné aux autres personnes présentes. Certaines commencèrent à parler de ce qui venait de se produire, d'autres à pleurer à cause du choc qu'elles venaient de ressentir.

Près de nous, des exclamations s'élevèrent, de plus en plus nombreuses.

– Mais… C'est Stéphane Tournier !

– Quoi ? Où ça ? Oh oui, c'est bien lui !

– C'est le sauveur de la Terre ! Et il vient de nous sauver encore une fois !

– Vive Stéphane Tournier ! Vive notre héros !

Des gens applaudirent avec enthousiasme, mais je remarquai qu'aucun ne s'approchait pour serrer la main de leur sauveur. Même s'ils lui étaient reconnaissants de leur avoir sauvé la vie, ils n'arrivaient pas à surmonter leur peur du Regard du Vide. Je comprenais leur réaction, puisque moi aussi, autrefois…

Tout à coup, je sentis deux petits bras enlacer ma taille tandis qu'une voix angoissée s'élevait un peu plus loin derrière moi.

– Lulu, reviens ici tout de suite !

Baissant la tête, je découvris que ladite Lulu était une fillette d'une dizaine d'années, qui me fixait de ses grands yeux émerveillés et confiants. Sa mère l'ayant rappelée sur le même ton, elle me lâcha et se tourna vers elle.

– N'aies pas peur, Maman ! Je te l'avais bien dit, qu'une princesse viendrait nous sauver !

Il me fallut quelques instants pour réaliser que la « princesse », c'était moi, à cause de la spectaculaire robe de soirée que je portais ; puis quelques instants de plus pour saisir toutes les implications de cette phrase.

– Comment savais-tu que je vous sauverais ? Est-ce que tu avais déjà Vu ce qui vient de se passer ?

La petite fille acquiesça d'un signe de tête.

– Je vous ai vue dans mes rêves depuis plusieurs jours. Je l'ai dit à Maman, qu'il y aurait une bombe mais que je n'avais pas peur parce qu'une princesse allait tous nous sauver. Elle m'a dit que ce n'était qu'un rêve, mais je savais bien, moi, que ça allait se réaliser !

Une jeune femme au teint blême s'approcha.

– Allons, Ludivine, n'embête pas la dame et viens, nous allons rentrer à la maison, maintenant…

– Mais tu m'avais dit que tu voulais absolument que j'entende chanter l'Ange Bleu, Je veux pas rentrer tout de suite, moi !

– Tu sais, après ce qui s'est passé, je ne crois pas qu'elle va chanter ce soir…

– Mais si, je l'ai vue dans mes rêves, comme la princesse !

– Oh, tu ne vas pas recommencer avec ces histoires de rêves…

– Je ne pense pas qu'il s'agisse de simples rêves, intervint Stéphane. Il semble que votre fille soit en train de développer son don de Seconde Vision.

– Vous voulez dire que… ma petite fille est … une Changée ?

Son ton effaré me rappela de douloureux souvenirs que je croyais avoir effacés… Stéphane, lui, poursuivit la conversation sans paraître troublé ; au contraire, il affichait un grand sourire réjoui.

– Apparemment oui, des rêves prémonitoires sont souvent un signe que ce don est en phase de maturation. C'est merveilleux d'avoir cette chance !

– Vous… Vous trouvez ? demanda la mère d'un ton un peu moins effrayé.

– Mais bien sûr ! Rappelez-vous, c'est un Changé doté de la Seconde Vision qui a pu localiser la météorite autrefois ! Et ce soir, c'est grâce à mon amie qui a le même pouvoir que nos vies ont pu être sauvées !

– Eh bien… je… Si c'est vous qui le dites, Monsieur Tournier…

– Je vous assure, les porteurs de ce don sont de véritables héros qui peuvent empêcher de terribles catastrophes de se produire ! Tenez, je vous donne ma carte avec mon numéro privé : prenez le temps de réfléchir à tout cela, discutez-en avec votre talentueuse fille, et quand vous vous sentirez prêtes toutes les deux, appelez-moi pour que nous voyons ensemble comment aider Ludivine à maîtriser le fantastique pouvoir qu'elle a la chance d'avoir reçu.

– D'accord, très bien, je… nous allons y réfléchir.

– J'en suis très heureux, j'attends de vos nouvelles au plus vite, Madame… ?

– Nova. Sandra Nova.

– Madame Nova. En attendant, prenez bien soin de vous.

– Merci beaucoup, Monsieur Tournier, et… à bientôt, alors !

Mère et fille s'éloignèrent. J'étais stupéfaite de la tournure prise par les événements, mais avant que je puisse féliciter Stéphane pour sa convaincante intervention, il me demanda de Regarder le proche avenir de cette petite famille. Je m'exécutai et je pus, à sa grande joie, confirmer qu'il y avait une probabilité extrêmement élevée que la dénommée Sandra Nova le rappelle bel et bien d'ici trois ou quatre jours.

– Super ! s'exclama-t-il. Une nouvelle recrue aussi prometteuse, cela ne se rencontre pas tous les jours !

Je ne savais que penser de ce « recrutement ». Je ne remettais pas en cause la sincérité de Stéphane dans son engagement à faire mieux accepter les Changés au sein de la société, mais mon expérience personnelle me donnait envie de fuir et de me cacher, comme je l'avais fait depuis tant d'années…

 

PAGE SUIVANTE

 

Je revais d'un autre monde